2Parfois dans la vie, une bulle d’air nous monte au cerveau et nous prenons une décision sur un coup de tête! Eh bien, vendredi dernier, ma conjointe Mireille et moi avons pris ce type de décision, afin de participer à la première édition de Nageons au Témis.

L’évènement, qui se déroulait le 13 août 2016, proposait différentes épreuves pour les nageurs en eau libre, dont la traversée du Lac Témiscouata (la traversée Guy Dumais).

Bien que nous soyons de bons nageurs, il y avait des mois que nous n’avions pas vraiment pratiqué. Donc, l’idée de prendre le départ de la traversée était un peu insensée. D’un autre côté, nous avons un bon cardio, car nous faisons de la course à pied sur une base régulière.

De plus, il s’agissait d’un projet que l’on voulait faire depuis de nombreuses années. Par conséquent, nous ne pouvions laisser passer l’occasion de faire cette traversée encadrée. Nous nous sommes dits : « Dans le pire des cas, nous reviendrons avec l’un des bateaux de surveillance! »

Après que la décision ait été prise, il nous restait une journée de préparation avant l’évènement! Mon amie Sophie Charbonneau, qui a participé à de nombreuses compétitions de nage en eau libre, nous a conseillé pour réussir notre traversée. J’avais une tonne de questions pour elle, dans le style :

  • Je mange quoi et quand?
  • Est-ce que je porte un wetsuit ou non?
  • Je dois me placer où dans le groupe de nageur?
  • Dois-je porter des lunettes de natation… il n’y a pas de chlore dans le lac et il n’y a pas de ligne dans le fond comme dans une piscine?

Sophie, qui est une passionnée de ce sport, m’est revenue avec des réponses qui mériteront un article afin d’aider la préparation des nouveaux nageurs en eau libre. L’une des réponses m’a bien fait rire : « La vraie eau libre se fait sans wetsuit…. Pour nous, c’est les triathlètes qui mettent des wet. » J’ai donc décidé de faire partie des vrais.

Quelques heures avant l’évènement, j’avais un certain stress… Il s’agit de la première édition de l’évènement, est-ce que l’organisation a mis la priorité sur la sécurité des nageurs? Je ne voulais pas me retrouver seul au centre du lac avec une crampe au mollet. Mon stress est rapidement tombé en arrivant sur place à la plage de Cabano, dans la ville de Témiscouata-sur-le-Lac. Il y avait une course de 5km en cours et des sauveteurs, il y en avait partout sur le parcours. D’ailleurs, les courses de l’évènement étaient sanctionnées par la Fédération de natation du Québec (FNQ).

Les conditions pour effectuer la traversée étaient superbes : soleil, vent calme et la température de l’eau supérieure à 72ᵒF (22ᵒC). L’organisation était très fière du nombre de participants, soit plus d’une vingtaine et heureuse d’avoir parmi eux nul autre que monsieur Guy Dumais, nageur ayant fait pendant de nombreuses années la traversée du lac. Son nom a été donné à cette traversée par les organisateurs.

La plupart des participants en étaient à leur première traversée du Lac et étaient fébriles tout comme moi. Il y avait des nageurs de tous âges allant de 16 à 66 ans, monsieur Dumais étant le doyen.

L’ambiance était sympathique, voire familiale, à l’image de cette région. L’organisation avait tout prévu pour la sécurité des nageurs. D’abord, nous avons reçu un casque de couleur visible (blanc ou  jaune), des instructions à suivre et des indications sur quoi faire en cas de problème. Le dénombrement des nageurs était effectué régulièrement pendant l’épreuve. Enfin, plusieurs embarcations encadraient les nageurs. Bref, la sécurité étant en place, les conditions météo idéales, la bonne humeur au rendez-vous : il nous restait seulement à réaliser ce défi et d’apprécier le moment!

Le départ fut lancé vers 18h30, avec comme consigne qu’il ne s’agit pas d’une course, mais d’une traversée récréative, donc de rester en groupe! La traversée s’est déroulée à une cadence accessible, prenant environ 45 minutes pour nager les 2 kilomètres entre les deux rives.

Pour ma part, je l’ai effectuée à la brasse, ma nage favorite! L’air de rien, cette nage permet de bien visualiser l’endroit vers lequel se diriger. Une ambiance festive nous attendait pour notre arrivée, les résidents du coin étant venus pour nous accueillir.

Bref, ce fut une première édition réussie pour Nageons au Témis, qui devrait être de retour l’an prochain.

Pour ma part, j’ai adoré ma première expérience en eau libre… Bref, dans les deux cas, ce fut une première expérience réussie au Lac Témiscouata!

 

Laisser un commentaire